Projet DOD

LA ULTIMA

Las des nombreuses Trattoria ouvertes ces dernières années, l’agence DOD ARCHITECTE a souhaité qu’elle soit la dernière !  Elle s’appellera donc «La Ultima » tel un titre de film ce nom, ainsi que le plan du local, lui-même très cinématographique, nous inspire alors un monde déchu mais dont l’imaginaire collectif commun s’est emparé ; celui de la mafia Américano-Italienne chère à Scorsese, Coppola, De palma ou plus récemment, à Besson dans Léon. Bien loin des standards parisiens actuels pour un restaurant Italien… Et pourtant, nous fêtons cette année les 50ans de la sortie du Parrain. Inspirés des années 30 d’Al Capone et de la prohibition, ces films historiques et leurs réalisateurs ont puisé leur inspiration dans des lieux mythiques comme le Mulberry-Street-Bar à NY, Le Green Mil Lounge à Chicago ou le Colosimo’s café à Las Vegas. La Ultima ayant une connotation « tragique », nous nous sommes emparés nous aussi de ces codes qui promettaient un décor entier, divertissant et, paradoxalement, nouveau ! Sous l’armature historique du store de chez Gibert Jeune – rentoilé aux couleurs de l’Italie pour l’occasion – l’établissement prend des allures de petit restaurant italien traditionnel sentant bon la pizza et les pâtes fraiches ; Bienvenue Chez Tony’s !

Puisant notre inspiration dans les clichés mafieux, tout est fait pour que le blanchiment d’argent du patron soit dissimulé dans l’apparente pauvreté du lieu ou dans la simplicité des plats servis. Le décor suit le même chemin avec de simple nappes à carreaux rouge, une banquette et un bar en bois teinté. Un œil averti remarquera tout de même les tableaux accrochés aux murs témoignant des coutumes du patron et de son train de vie, la piste du bar sertie de laiton et prête à accueillir de délicieux cocktails, et, surtout, une enseigne lumineuse à ampoules qui surplombe une porte en acajou vernis percée d’un hublot en laiton … Tel un casino clandestin, La Utlima se cache dans l’arrière-boutique de Tony. Une fois la porte passée, l’envers du décor se révèle à nous ! Accueillis par une estrade en marbre noir, agrémentée d’un miroir d’eau en laiton, de belle jardinière et un papier peint baroque au motif floral, ce dispositif architectural nous fait surplomber une mystérieuse salle de restaurant d’un monde qui semblait oublié ; Décors en acajou verni, miroirs, colonnades, armoire à vin, box raffinés, revêtements zèbre, léopard, Chesterfield, palmiers, tapis persan, marbres vert, blanc, noir, ouvrage en laiton brossé, lustres et appliques cristal… Nous avons souhaité mettre en œuvre des assemblages dont les origines géographiques, cinématographiques, et chronologiques sont multiples, mais résolument tournés vers un même désir ; celui de créer un décor unique au cœur de Paris, en flirtant avec les codes de la  décadence d’une certaine mafia déchue …

The world is yours.

TITRE :LA ULTIMA

PROGRAMME : RESTAURANT

MAÎTRE D'OUVRAGE : Privé

CRÉDIT PHOTO